le .

1. DU DIEU TRINITAIRE
Nous croyons en un seul Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, Créateur de toutes choses, Infini, Eternel, Tout-Puissant, et méritant au plus haut degré confiance, amour, obéissance, louange et adoration (Ge 1 et 17; Mth.28 : 19; 2Co13 : 13; Ep4 : 4-6).

 

2. DE LA BIBLE
Nous croyons que la Bible est la Parole de Dieu, totalement exempte d'erreur dans sa rédaction originale, révélation spécifique, unique autorité souveraine en matière de foi et de vie (2Ti.3:16).

 

3. DE L'HOMME
Nous croyons que l'homme créé à l'image de Dieu, a chuté, s'est séparé de Dieu et qu'en conséquence, l'humanité tout entière entraînée dans la chute, demeure sous la domination de Satan, dans la révolte et la corruption (Ge 1 et 3; Ro.3 : 9-19).

 

4. DU SALUT
Nous croyons que la justification et le salut de l'homme s'opèrent par la seule grâce de Dieu en Jésus-Christ et sont reçus uniquement par la repentance et par la foi personnelle en Lui. Nous croyons que tout être humain doit se repentir de ses péchés, accepter l'oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ et s'unir à Lui par la foi pour être sauvé. Cette union produit la justification, la régénération et la sanctification sans lesquelles nul ne verra le Seigneur (Lc.13 : 3; Jn.1 et 3; Act.4 : 12; Ro.3 : 24-30; Ep.2).

 

5. DU PERE
Nous croyons que Dieu le Père est l'Auteur de son dessein éternel,, qu'Il se révèle de façon générale dans sa création et qu'Il gouverne par son conseil selon sa providence (Ps.19 : 2-4; Ro : 1 : 20; Ap.4 : 11).

 

6. DE JESUS-CHRIST
Nous croyons à Jésus-Christ, notre Seigneur, et à Sa préexistence éternelle. Il est venu en chair, né de la vierge Marie. Nous croyons à sa parfaite humanité exempte de péché, à son enseignement, à ses miracles, à sa mort expiatoire et rédemptrice, à sa résurrection et à son ascension corporelle (Mth.1 : 18-25; Jn.1 : 1-18; Ro.3 : 25; 14 : 9; Hé.1 : 2-6).Nous croyons à son ministère actuel de Souverain Sacrificateur dès l'ascension, à son unique médiation auprès du Père. L'homme ne peut être sauvé que par Jésus-Christ et c'est en Son seul nom que les chrétiens peuvent ou doivent prier (Act.4:12; 1Ti.2:5; Hé. 8 : 1-2). Nous croyons à son retour personnel et visible, dans la puissance et la gloire pour jug er et pour régner (Mth.24 : 30; Act.1 : 11; 17 : 31; 1Pi.4 : 5; Ap.22 : 12).

 

7. DU SAINT-ESPRIT
Nous croyons en l'Esprit Saint, à sa divinité et à sa personnalité éternelle. Nous croyons que le Saint-Esprit, personne divine, applique au cœur de l'homme les vérités de la Parole de Dieu, avec laquelle Il ne peut jamais être en désaccord, et produit en ceux qui croient en Jésus son fruit, la vie chrétienne dans son principe et dans ses effets, les rendant capables de tenir ferme jusqu'à la fin. Il est l'héritage de tous les enfants de Dieu comme arrhes et sceau de son héritage éternel. Il se révèle, produit la nature de Christ et équipe le croyant des armes spirituelles nécessaires pour une vie chrétienne victorieuse. Il agit dans l'Eglise universelle, accordant à chaque chrétien le pouvoir de vivre dans la sainteté et de servir Dieu. Il distribue un ou plusieurs dons à chaque membre du Corps de Christ pour l'utilité commune et Dieu accorde le baptême du Saint-Esprit au croyants repentants (Act.2 et 10; Ro.5 5; 1Co12: 4-13; Ep.1: 13-14).

 

8. DU CROYANT
Nous croyons que par la foi en Jésus-Christ, l'homme est parfaitement régénéré, par l'action conjuguée de la Parole et de l'Esprit de Dieu, reçoit la vie éternelle et devient enfant de Dieu, capable de se conduire d'une manière digne de l'Evangile du Christ.

 

9. DE L'EGLISE UNIVERSELLE
Il a désormais part à l'héritage que Dieu réserve aux élus. Tout chrétien a pour double mission de propager l'Evangile dans le monde et de pourvoir volontairement, selon ses moyens, aux besoins des pauvres conformément aux recommandations bibliques (Jn1 : 12-13; 3 : 16; Mc.16 : 15-20). Nous croyons que l'Eglise universelle, composée de ceux qui ont accepté le salut en Jésus-Christ, en tous lieux et en tous temps, est le Corps de Christ. Il en est le Chef, le fondement et la pierre angulaire (Act.2 : 47; Ep.1 : 13; 5 : 23; 1Pi.2 : 4-8). Nous croyons que l'unité véritable de l'Eglise est en son unique Chef, Jésus-Christ, et qu'elle est l'œuvre du Saint-Esprit. Son but suprême est de glorifier Dieu et sa mission de faire des disciples par l'évangélisation jusqu'au retour de Christ (Mth.28 : 19-20; Ep.1 et 4; Co1.1 : 18).

 

10. DES EGLISES LOCALES
Nous croyons que l'Eglise universelle trouve son expression visible dans les églises locales, constituées, d'après le modèle du Nouveau Testament, de croyants baptisés, professant leur foi dans le Seigneur Jésus-Christ,, vivant pour la plupart dans une même localité. Ils se réunissent régulièrement en son nom pour célébrer les baptêmes et la sainte Cène, prier, adorer, louer Dieu, jouir de la communion fraternelle, témoigner, participer au ministère de la Parole, à l'enseignement et au progrès de l'Evangile. Nous croyons que la mission des églises locales consiste à accomplir par le témoignage, l'enseignement et le service commun, toutes les tâches que le Seigneur Jésus a confiées à tous ses disciples (Act.13 : 1-4; 20 : 7; 1Co.5 : 4-5; 14 : 26; Ph.4 : 14-18; 1Th.1 : 8). Leur administration incombe aux ministres du culte établis conformément aux presc riptions des Saintes-Ecritures (1Co.12 : 28; Ep.4 : 11; 1Ti.3 : 1-15; Tit.1 : 5).L'admission d'un nouveau membre sortant d'une autre église locale se fait sur la présentation d'une lettre de recommandation (Ro.16 : 1-2; 1Co.16 : 3; 2Co.3 : 1; 8 : 23-24) La discipline ecclésiastique s'applique d'après les enseignements de la Bible autorisant les églises locales à excommunier ceux de leurs membres qui ont une mauvaise conduite et à les réadmettre dans l'église s'ils se repentent et redeviennent pieux (Mth.18. : 15-20; 1Co.5 : 1-13; 2Th.3 : 14-15).

 

11. DU MINISTERE DE LA PAROLE
Nous croyons que Dieu a institué un ministère de la Parole constitué des ministres du culte (Ep.4 : 11), des anciens ou évêques et des diacres (1Ti.3 : 1-8).Nous croyons que c'est le devoir des croyants de soutenir les ministres du culte, de les seconder dans leurs efforts et d'avoir pour eux amour, estime et déférence, à cause de l'oeuvre qu'ils font.Les ministres du culte ne doivent pas dominer sur les chrétiens, mais se doivent d'être des modèles du troupeau du Seigneur dont ils ont la garde. Les ministres du culte peuvent se livrer à des occupations du présent siècle, mais il est désirable qu'ils se donnent entièrement à la vocation spirituelle (Act.20:17-35; 1Co.4:1-2; 9: 6; 2Th.3: 8-9; 1Pi.5:1-3)

 

12. DU BAPTEME
Nous croyons que le baptême est pour le croyant, le signe extérieur de son ensevelissement et de sa résurrection avec Christ, à qui il est uni par la foi, pour vivre une vie nouvelle et sainte. Nous croyons, d'après l'ordre de Christ et l'exemple des apôtres, que l'immersion des croyants précède leur admission et leur participation à la communion (Mth.28 : 19; Act.2 : 38-41; Ro.6 : 3-4; Co1.2 : 12-13; 1Pi.3 : 21).

 

13. DE LA SAINTE CENE
Nous croyons que la sainte Cène instituée par le Seigneur Jésus-Christ, le pain et le vin auxquels tous les membres de l'Eglise ont part, symbolise son corps et son sang et doit être observée jusqu'à son retour. En prenant part à la sainte Cène, les chrétiens professent former un seul corps avec Christ et être unis les uns aux autres dans un même esprit (Mth.26:26-29; Act.2: 42;1Co 10 et 11)

 

14. DE L'AU-DELA
Nous croyons au retour en gloire de notre Seigneur Jésus-Christ, à l'enlèvement de l'Eglise et à la résurrection des morts, tant des justes que des injustes. Ceux qui sont sauvés pour la vie éternelle et ceux qui sont perdus pour le jugement, suivi du châtiment éternel (Mt.25 : 31-46; 2Th.1 : 6-12).

 

15. DU GOUVERNEMENT CIVIL
Nous avons le devoir d'honorer et de prier pour les autorités « afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté » (1Ti.2 : 1-2 ; 1Pi.2 :17 ) .Nous croyons, dans toutes les choses qui ne sont pas contraires à la Parole de Dieu, que nous devons être « soumis » aux autorités (Tit.3 : 1 ; 1Pi.2 :13-14). Toutefois, en cas de conflit entre la volonté de Dieu et la loi des hommes qu'Il a institués, l'obéissance à Dieu dans sa Parole prévaut (Act.4 : 19 et 5 : 29).