Méditation du jeudi 11 novembre : Quel bruit émets tu ?

 

 

 Esdras 3 V 13 : « En  sorte  que  le  peuple  ne  pouvait  distinguer  le  bruit  de  la  clameur  de  joie  d’avec   le  bruit  des  pleurs, car  le peuple  faisait  retentir  une  grande  clameur  dont  le  bruit  s’entendait  de  très  loin. »

  Bonjour  bien  aimés  j’espère que  vous  avez  bien  dormi. Aujourd’hui nous  allons voir  un  aspect  important  de  la  vie  chrétienne. Dans  ce  passage  il  est  écrit  que  le  gens  acclamaient  et  d’autres  pleuraient  mais  les  clameurs  étaient plus  fortes  que  les  pleurs. Précisons  que  les  pleurs  dont  il  est  question  ici  ce  sont  les  pleurs  de  joie. Mais  nous  voulons  développer  l’aspect  des  clameurs  qui  dépassaient  les  pleurs. La clameur  est  issu  du  bruit  que  nous  émettons  lorsque  nous  battons  le  mains. Et  dans  l’histoire  du  peuple  de Dieu  acclamer  revêt une  signification  importante. Car cet  acte  quand il  est  dirigé vers  Dieu  avec un cœur  sincère,  peut  réjouir  le  cœur  du  créateur  c’est  pourquoi  applaudir  revêt  souvent  chez les  disciples de Jésus  Christ  une  signification  d’adoration. Acclamer Dieu  c’est  souvent  Lui  montrer  qu’IL  est  grand, qu’on est  fier  de Lui, ou  encore  qu’on  est  content  grâce  à  Lui…

      C’est vrai  qu’à l’église  généralement  on  le  fait  pendant  la  louange  et  l’adoration , mais en principe  ça  doit  faire  partie  du  quotidien  des  disciples  de  Jésus  Christ  car  dans  certaines  situations  on  a  pas  besoin  de  prier  simplement  une  clameur  ou  notre  louange, peut  pousser Dieu  à intervenir  en  notre  faveur  bien  sur. Ça me  rappelle  l’histoire  d’une  femme  qui  à  jour  pendant l’adoration  ne  faisait  qu’ applaudir  et quand  l’adoration  est  finie  et  toute  l’assemblée  s’est  assise , elle  ne  faisait  qu’applaudir,  elle dit  que  c’est  l’Esprit  qui  le  lui  ordonnait. Elle a  acclamer  pendant tout  le  culte  et  gênait même  ses  voisins. Mais  quand  le culte  est  fini  elle rente  chez  elle  et  à  sa  grande  surprise  sa  tante  l’attendait  sur  la  véranda. Et  dès  qu’elle    voit  elle dit  ma  fille  qu’est  ce  que  je  t’ai  fait depuis  18 heures  tu tapes  ma  tête  avec  deux  marteaux. Pardon  arrêtes  je  vais  tout  avouer  depuis  ton  enfance  c’est  moi  qui  te  lie  et  c’est  même  à  cause  de moi  que  jusqu’à  présent  tu  ne  te  maries  pas.

Vous voyez ? Tout simplement à  cause  des  clameurs. Et  dans  le  passage  que  nous avons  lu  ici, les  gens  acclamaient  Dieu parce qu’ils  étaient contents ,mais nous  nous  devons  prendre la  bonne  habitude  de  continuellement  acclamer  Dieu ou  poser  des  actes  voisins à  la  clameur, tels  que  dire continuellement  Alléluia,  gloire  à  Dieu, Dieu  est  bon, Dieu  est  grand…  quand  c’est  prononcé  par  une bouche  pure  Dieu  est  glorifié  et  croyez  moi  ça  nous  est  vraiment  utile  dans  notre  vie  chrétienne. Ça fait  que  nous  soyons  toujours  dans  la  joie, dans l’atmosphère  divine , ça nous  permet  de  témoigner  qu’on  est  enfant  de Dieu, ça  permet  aussi  que  nous  glorifions  Dieu continuellement  et  qui  dit  glorifier  Dieu  dit  faire  que  Dieu soit  content.

     Je  vais  te  poser  une  question : Dans  ta  vie  qu’est  ce  qui  a  le  dessus, les plaintes et  pleurs ou  bien ce  sont  les  acclamations  et  cris  de  joie que  ton  entourage  entend  le  plus ?

Si ta réponse ne siet pas à cette méditation, alors tu peux encore te rattrapper et glorifier Dieu par le bruits que tu émets (tes acclamation tes appréciations, ta louanges et ton adoration)

 ELLIOTT  NGUENKO

 

FaLang translation system by Faboba